L'enfant de la Haute Mer

Marionnette ''portée'' réalisée d'après la nouvelle de Jules Supervielle, lors d'un workshop avec l'artiste Natacha Belova.

// Bruxelles 2018

« Comment s'était formée cette rue flottante ? Quels marins, avec l'aide de quels architectes, l'avaient construite dans le haut Atlantique à la surface de la mer, au-dessus d'un gouffre de six mille mètres ? 

La technique de la ''Marionnette Portée'' permet vraiment de créer un lien entre la marionnette et son manipulateur, puisque ce dernier va "prêter" ses jambes et l'une de ses mains à la marionnette. Les deux corps deviennent hybrides. La deuxième main du manipulateur sera alors présente pour donner du mouvement à la tête.

 

La réalisation de la tête part d'un modelage, qui est ensuite recouvert de thermoplastique, matière en fibre naturelle, qui, une fois chauffée à l'aide d'un décapeur thermique viendra recouvrir le modelage comme une peau. Le corps est sculpté dans la mousse.